Informel : Qui n’est pas soumis à des règles strictes, officielles

À partir du mois d’août, L’informel connaîtra une grande transformation.

 

L’établissement ne sera plus L’informel - Restaurant, mais L’informel – L’atelier du Burger.

 

La décision a été difficile à prendre, surtout vis-à-vis de vous, chers clients ; beaucoup d’entre vous nous suivent et nous soutiennent depuis le début (novembre 2011). Ces quelques années ont été riches en émotion et en expérience. Nous avons mis toutes nos forces pour concrétiser ce projet auquel finalement peu de monde avait cru. Même si l’affluence des derniers mois d’activités pouvait laisser paraître une réussite, la réalité économique nous a rattrapés. Nous ne mettons en cause, ni le système, ni les charges qui pèsent actuellement sur les entreprises. Les business modèles actuels  sont bousculés par cette crise qui n’en finit pas. Cuisiner maison et offrir un service de qualité prennent du temps, et si nous devions transposer sur l’addition le véritable coût de cette main d’œuvre, ce serait de toute façon la fin annoncée de L’informel. Les contrats de nos jeunes apprentis se terminent, la prolongation de leurs contrats ou leur embauche étant économiquement impossible, nous avions besoin de sortir de cet engrenage infernal.

 

Ceux qui nous connaissent le savent bien, nous privilégions la qualité, en essayant de rester accessible au plus grand nombre. Le concept d’un restaurant de burgers originaux nous semble le plus adapté pour continuer à le faire. Nous n’allons pas changer notre identité, au contraire, nous allons toujours faire ce qui nous plaît, travailler des produits principalement locaux tout en maîtrisant totalement  la production culinaire. Les pommes de terre pour les frites seront épluchées et coupées sur place. Les desserts, les sauces, les accompagnements seront 100% maison, évidemment.

 

Changement de style, service sur plateau et dégustation avec les doigts, nous démarrerons également un service de vente à emporter dès l’ouverture !

 

Nous vous remercions de votre compréhension,

 

A bientôt !

 

Trinh et Christophe

 

 

Bon pour la mer, bon pour vous